Search

COMMUNIQUE DE PRESSE

À toutes de la presse Le 29 mars 2021


LES BIOLOGISTES MÉDICAUX SE RENCONTRERONT À ACCRA, GHANA POUR DÉLIBÉRER SUR LES FAÇONS DE RENFORCER L'ENVIRONNEMENT DE DIAGNOSTIC ET DE LA RECHERCHE EN AFRIQUE DE L'OUEST POUR LUTTER CONTRE LES MALADIES INFECTIEUSES


The long term impact of COVID-19 patients’ treatment on the fight against drug resistance in West Africa is one of the many issues that will engage the attention of West African scientists when they converge in Accra, Ghana, from 21st to 22nd April for CelebrateLAB West Africa 2021 Conference.


L'impact à long terme du traitement des patients atteintes de la COVID-19 sur la lutte contre la résistance aux médicaments en Afrique de l'Ouest est l'un des nombreux défis qui retiendront l'attention des biologistes médicaux ouest-africain lorsqu'ils convergeront à Accra, au Ghana, les 21 et 22 avril pour la conférence 2021 de CelebrateLAB West Africa.


En l'absence de traitement connu pour la COVID-19, les antibiotiques sont utilisés dans le monde entier dans la prise en charge des patients, même en l'absence de co-infection confirmée nécessitant des antibiotiques, ce qui entraîne une augmentation du taux de prescription des antibiotiques dans de nombreux centre de santé.


La rencontre annuelle des biologistes médicaux, des chercheurs, des cliniciens, des régulateurs, des décideurs et d'autres acteurs de l'équipe de soins de santé mettra l'accent sur la contribution des systèmes de laboratoire médicale les plus solides de la sous-région dans la prévention les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes. La conférence d'Accra est organisée en partenariat avec l'Association ghanéenne des scientifiques de laboratoire médical et co-organisée par le Ghana Health Service et Akai House Laboratories, et d'autres partenaires.


Les chercheurs ont tiré la sonnette d'alarme sur l'impact probable à long terme de l'utilisation répandue et aveugle d'antibiotiques depuis le début de la pandémie, de nombreux experts craignent que l'Afrique, déjà accablée par la résistance aux antibiotiques, soit la plus touchée.


«Le renforcement des capacités des laboratoire pour la culture microbiologique et les tests de sensibilité aux antibiotiques pour la prise en charge des patients est crucial pour lutter contre la résistance aux antibiotiques dans les pays en développement», déclare le Dr Kassaye Tekie Desta, conseillé en réseau de diagnostic, de Détection et de la surveillance des maladies infectieuses (IDDS) au Libéria.


«La gestion du diagnostic est la pierre angulaire des programmes de gestion des antimicrobiens», ajoute le Dr Desta, qui présentera sur le thème: «Agenda mondial la de sécurité sanitaire et meilleures pratiques cliniques en Afrique de l'Ouest » lors de la conférence Les biologistes médicaux craignent que les progrès réalisés dans la lutte contre la résistance aux médicaments en Afrique de l'Ouest ne soient déraillés en raison de la pandémie.


Même avant la survenue pandémie de la COVID-19, la résistance aux médicaments figurait en tête de l'agenda mondial de la sécurité sanitaire et avait été attribuée à l'augmentation spectaculaire des coûts de la lutte contre la tuberculose (TB) et le paludisme, et d'autres maladies infectieuses infantiles; en raison de la prescription excessive et du manque de politiques, entraînant un abus d'antibiotiques dans la Sous le thème: «Combattre les infections émergentes et ré-émergentes grâce à la normalisation des pratiques de la biologie médicale en Afrique de l'Ouest», la rencontre, entre autres questions, délibérera sur la façon d'équilibrer la riposte à la pandémie de la COVID-19 tout en protégeant les atouts de la santé publique dans le diagnostic en laboratoire du VIH , La tuberculose et le paludisme


Les laboratoires médicaux jouent un rôle essentiel dans la surveillance des maladies et l'atténuation des épidémies. Selon les experts, l'amélioration des normes de diagnostic de laboratoire dans la sous-région aura un impact significatif sur la qualité des soins de santé en Afrique de l'Ouest.


«Il existe de nombreuses lacunes dans la chaîne de valeur des laboratoires médicaux dans la sous-région. Ces lacunes offrent aux scientifiques et aux gouvernements la possibilité de commencer à réfléchir à la formulation des politiques et des législations autour de la chaîne de valeur des laboratoires afin de créer de la valeur pour les utilisateurs des services », note le Dr Anthony Laud Basing, consultant en laboratoire médical et chargé de cours à Kwame Nkrumah Univestity of Science and Technology, Ghana , qui fera un exposé sur «Créer et soutenir la chaîne de valeur dans l'industrie des laboratoires médicaux.


Le Dr Basing, qui est également PDG d'Incas Diagnostics, une société spécialisée dans le développement des kits de test rapide pour le diagnostic des maladies infectieuses qui affectent largement les femmes et les enfants en Afrique, a ajouté que «les gouvernements africains doivent investir dans la recherche et la production locale de dispositifs de diagnostic afin de garantir que les défis de la chaîne d'approvisionnement rencontrés au début de la pandémie de la COVID-19 ne se reproduisent pas lors d'une future pandémie.


Avec une fabrication locale négligeable, le secteur de la santé en Afrique a été touché au début de la pandémie de la COVID-19 lorsque la chaîne d'approvisionnement médicale mondiale a été perturbée. C'est un appel au réveil pour que la région investisse dans la fabrication locale des appareils et d'autres équipements au lieu de trop dépendre du soutien des donateurs.

The West African Laboratory Scientists and researchers will also, among other things, share experiences and best practices on the benefits of “Creating Standards in laboratory practice across the West Africa region,” and examine the issue of “Biological and Hazardous Waste Management in the Era of COVID-19.”

Les biologistes médicaux et les chercheurs de la sous-région ouest-africaine partageront également, entre autres, des expériences et des meilleures pratiques sur les avantages de la «création de normes dans la pratique des laboratoires dans toute la région ouest-africain» et examineront la question de la «gestion des déchets biologiques et dangereux à l'ère». De la COVID-19.


Note aux rédacteurs La conférence de CelebrateLAB est une rencontre annuelle des professionnels de biologie médicale, des chercheurs, des cliniciens, des décideurs et des régulateurs, mettant en évidence les diagnostics et la recherche dans la sous-région ouest-africaine. La conférence a lieu pendant la Semaine internationale des laboratoires visant à reconnaitre le rôle des professionnels de la biologie médicale dans le système de santé.


Dans sa 7e année, la conférence de cette année est organisée sur place et en ligne en raison de la pandémie de la COVID-19.


Pour plus d'informations et des entretiens, veuillez appeler: +233 24436 8824 ou par e-mail: info@celebratelab.org


Merci.

Cordialement,

Edam Dovi




Recent Posts

See All