Search

COMMUNIQUÉ DE PRESSE EN VUE DEPUBLICATION LE: 23 NOVEMBRE 2020DIAGNOSTICS À L’ÈRE DE LA COVID-19...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE EN VUE DE PUBLICATION LE: 23 novembre 2020

DIAGNOSTICS À L’ÈRE DE LA COVID-19:

CELEBRATELAB COLLABORE AVEC DES SCIENTIFIQUES D’AFRIQUE DE L’OUEST POUR FOURNIR DES CONNAISSANCES

TRÈS NÉCESSAIRES AUX PROFESSIONNELS DE LA BIOLOGIE MEDICALE


MONROVIA, LIBERIA, 23 novembre 2020.


– En Mai 2020, CELEBRATELAB a lancé une série de formation webinaires sans précédente pour fournir une plateforme

de discussion sur le diagnostic de la COVID-19 aux professionnels de la Biologie Médicale/cliniques, des recherches et

aux décideurs politiques de la sous région Ouest-africaine, après que la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19 ) aille

entraîné la suspension de la conférence annuelle, généralement tenue en avril de chaque Années.

Des experts scientiÕques de la sous région ouest-africaine ont dirigés et animés une série de formations webinaire à

partir de divers endroits, permettant de partager en temps réel les connaissances locales et régionales et les meilleures

pratiques visant à obtenir de meilleurs résultats en matière de santé pendant la pandémie.

«La vision est d’améliorer l’environnement des diagnostics cliniques de manière holistique. Et je dois dire que la

collaboration régionale entre les biologistes médicaux, les chercheurs et les scientiÕques qui cherchent à commercialiser

des produits en Afrique de l’Ouest est sans précédent », déclare Candace B. Eastman, PDG d’Africabio Enterprises Inc.,

organisatrice de la conférence annuelle CelebrateLAB West Africa.

«Dans les pays à faibles ressources comme l’Afrique de l’Ouest, le partage des connaissances entre les professionnels de

la santé est crucial au moment d’une épidémie d’une maladie infectieuse dont on a une connaissance très limitée », a

souligné Mme Eastman, en ajoutant que: «EnÕn, l’Afrique de l’Ouest peut vraiment s’approprier la voie pour créer un

environnement doté de meilleurs résultats en matière de santé. »

La série de formations virtuelles a été organisée en partenariat avec l’Association ghanéenne des scientiÕques de laboratoire médical (GAMLS) et le Service de santé du Ghana. En moyenne, environ 600 professionnels de la biologie

médicale de toute l’Afrique et de l’extérieur du continent ont participé à chacune des six séries de formations virtuelles.


Animées par des présentations et des tables rondes, les sessions ont couvert les domaines suivants:

-La Gestion des échantillons des patients de la Covid-19: tests de diagnostic et soins de routine; -Le DéÕs lié aux

diagnostics dans la riposte contre la pandémie de la COVID-19 en Afrique de l’Ouest, -La biosécurité à l’ère de la COVID-

19; – le Diagnostic sérologique de la COVID-19; – le Diagnostics moléculaires de la COVID-19; et la Création et le maintien

de la chaîne de valeur dans l’industrie des laboratoires de santé.

Tenue sur une période de six mois, la série a permis aux professionnels de la biologie médicale de bénéÕcier d’une

ressource régionale précieuse de scientiÕques expérimentés qui travaillent sur le continent et qui ont une connaissance

profonde des problèmes qui aàectent les systèmes de santé de la région.

«Avec l’épidémie de la COVID-19 et les restrictions introduites dans le monde entier, nous ne savions pas comment les

professionnels de la biologie médicale allaient bénéÕcier des formations professionnelles continue pour renouveler leur

permis d’exercice de la profession, car traditionnellement, les crédits n’étaient attribués qu’en personne. », en témoigne

le Dr Dennis Adu-Gyasi, consultant en biologie médicale et chercheur à Kintampo Health Research Center, au Ghana, qui

a dirigé certaines des sessions.




«Grâce à cette collaboration, nous avions pu améliorer les connaissances des professionnels dans le confort de leur

environnement de travail, tout en obtenant les crédits nécessaires pour renouveler leurs permis d’exercice de la

profession. Les diàérents experts scientiÕques de la sous région qui ont animé les sessions, nous ont donné

l’opportunité de travailler ensemble enÕn de rendre le continent autonome dans tous les aspects de la pratique de la

biologie médicale», a ajouté le Dr Adu-Gyasi.



De son côté, le scientiÕque libérien, le Dr Dougbeh Chris Nyan, directeur scientiÕque de Sußex Biomed, au Libéria, une

société qui a développé un test de diagnostic multiplex, a noté que: «La récente série de formation webinaires de

CelebrateLAB / GAMLS au cours de cette pandémie de la COVID-19, démontre une fois de plus le pouvoir du partage des

connaissances professionnelles et de la collaboration productive entre les scientiÕques africains de laboratoire médical.

Nous sommes résolus à travailler main dans la main au-delà des frontières nationales pour améliorer collectivement la

pratique de la biologie médicale en Afrique et fournir des services de santé de qualité à notre population », déclare le

scientiÕque en chef de la recherche et du diagnostic des maladies infectieuses, qui a été un facilitateur de certains des

sessions.

«Alors que nous nous préparons à la 4e révolution industrielle, les décisions politiques gouvernementales en Afrique

doivent accorder la priorité aux soins de santé en général et à la biologie médicale en particulier avec un soutien

budgétaire accru», a déclaré le Dr Nyan.

Herald pour son travail dans la production du premier laboratoire 5 étoiles certiÕé par l’Africa Society for Laboratory

Medicine (ASLM) au Nigeria et en Afrique, Air Commodore Edward A. Akinwale (Rtd), responsable de l’assurance qualité

des laboratoires à la Henry Jackson Foundation for Advancement of Military Medicine à l’appui du programme militaire

américain sur le VIH (MHRP) et de la recherche, a noté que: << Le diagnostic précoce en laboratoire est la panacée pour

maîtriser les maladies infectieuses émergentes et réémergentes. La nécessité pour toute la sous-région de l’Afrique de

l’Ouest d’être proactive à cet égard ne peut pas être surestimée. »




Air Commodore Akinwale, un panéliste de certaines des sessions, a déclaré: «La clé pour y parvenir nécessite la

disponibilité d’une main-d’œuvre qualiÕée et adéquate, un équipement de pointe dans des installations propices ainsi

qu’un soutien logistique de premier ordre. La pandémie COVID19 a mis en évidence la nécessité pour les

gouvernements de donner la priorité à cela et de traiter les aides étrangères comme un bonus lorsqu’elles sont

disponibles », ajoute le commodore Akinwale, auteur du livre:« A Guide to Unlocking SLIPTA Checklist et ISO 15189», qui

est un élément permanent dans les laboratoires à travers l’Afrique de l’Ouest.

La prochaine conférence de CelebrateLAB Afrique de l’Ouest est prévue à Accra, Ghana, du 20 au 22 avril 2021 sur le

thème: Combattre les infections émergentes et réémergentes grâce à la standardisation des pratiques de laboratoire à

travers l’Afrique de l’Ouest.

À propos de la conference de CelebrateLAB West Africa.

La conférence CelebrateLAB® West Africa est organisée et accueille pendant la Semaine, des professionnels de la

biologie médicale. La conférence promeut les objectifs de gestion de la qualité des laboratoires dans toute la région. Il

réunit des professionnels de la biologie médicale, des chercheurs, des cliniciens, des décideurs, des régulateurs et des

fournisseurs de l’Afrique de l’Ouest et de l’extérieur, pour discuter des derniers développements et initiatives visant à

renforcer les systèmes de laboratoire de santé à travers les frontières nationales. Les parties prenantes travaillent

ensemble pour améliorer les indicateurs clés de performance des laboratoires privés et publics de l’Afrique de l’Ouest.


Cordialement,

Efam Awo Dovi

PR et sensibilisation

Pour plus d’informations, visitez: www.celebratelab.org


Recent Posts

See All